Avant de commencer à jouer à un jeu, il est primordial d’en maîtriser pleinement les règles. Nous ne vous cacherons pas que le bridge n’est pas un jeu aussi simple qu’il n’y parait. En effet, il y a beaucoup d’information à emmagasiner et de termes techniques à retenir. Il s’agit donc d’être extrêmement concentré pour comprendre toutes les nuances de ce jeu et de s’approprier l’ensemble des règles.

Dans cet article, nous allons vous détaillez les points les plus importants du bridge : le matériel, le nombre de participants, les règles de base et bien sur, le but du jeu.

De quoi a-t-on besoin pour jouer au bridge ?

Pour jouer au bridge, il faut tout d’abord : une table, un jeu de 52 cartes et quatre joueurs motivés.

A la table, les joueurs qui se feront face seront partenaires l’un de l’autre. L’association de ses partenaires s’appelle : une paire. Le bridge oppose donc, une paire à une autre. Les paires sont ainsi baptisées « Nord-Sud » et « Ouest-Est ».

Les cartes au bridge

Quand on parle du nombre de couleurs dans un jeu de cartes, on pense bien évidemment au rouge et au noir. Toutefois, au bridge, les couleurs ce sont les carrés, les trèfles, les pics et les cœurs.

Le jeu est donc composé de 4 couleurs, avec pour chaque couleur 13 cartes. Parmi ces 13 cartes, nous retrouvons « les honneurs », qui sont les cartes les plus fortes : l’as, le roi, le valet et le 10, ainsi que les petites cartes : du 2 au 9. Les valeurs des cartes sont identiques aux numéros qui figurent dessus, l’as étant la plus forte carte et la 2 la plus faible.

Le déroulement de la partie

Les 52 cartes doivent être distribuées dans le sens des aiguilles d’une montre par un donneur. Celui-ci doit distribuer 13 cartes par joueur.

Le jeu se déroule en deux phases : premièrement la phase des enchères (ou annonce), lors de laquelle les 4 joueurs vont proposer à tour de rôle leurs enchères afin de déterminer le contrat, puis la deuxième phase, celle du jeu de carte à proprement parlé lors duquel les joueurs vont jouer leurs cartes chacun leur tour.

Les enchères

Les enchères consistent en un échange d’information entre deux partenaires sur la force de leurs mains. Le donneur parle le premier, et si son jeu le lui permet, il devra déclarer le nombre de levées qu’il s’engage à réaliser en précisant également s’il compte jouer avec couleurs ou sans « atouts ». Sachant qu’il faut un minimum de 8 cartes pour désigner une couleur comme « couleur d’atout », si aucune couleur ne comporte un nombre inférieur dans votre main, alors il est préférable de jouer sans atout.

Le joueur suivant doit « passer », « enchérir » ou « contrer » l’enchère du camp adverse. Si les trois joueurs suivant estiment que leurs mains n’est pas assez forte, ils peuvent passer à une seconde donne et mettre fin à la séance d’enchères initiale. Il faut également noter qu’une enchère ne peut jamais être inférieure à l’enchère précédente. Les séquences d’enchères aboutissent à un contrat, l’objectif de chaque équipe étant de faire échouer le contrat de l’équipe adverse en marquant le plus de points.

Nous espérons que notre article vous aura aidé à comprendre les règles de base du bridge. Si après la théorie, vous souhaitez passer à la pratique, n’hésitez pas à faire un tour sur les sites de casinos en ligne qui proposent aux joueurs des jeux de bridge en ligne.